Couverture :

 

Titre:

SERGE MENDJISKY: 3 000 semaines de création 1948-2006

Auteur(s):

Serge Mendjisky

Editeurs:

Palmyre-Paris Musées

Format :

35 x 25 cm  Relié sous jaquette -

Nombre de pages:

430 pages

Illustrations:

400 Ill. en coul. et n&b

Date d'édition:

2006

Langue:

Texte en français, anglais,

Description :

Ce magnifique volume présente une belle rétrospective des œuvres réalisées par Serge Mendjisky de 1948 à nos jours. Tout au long de sa carrière artistique, commencée dans les années 50, Mendjisky a créé une œuvre qui, à partir de l’intérêt essentiel du peintre pour la matière colorée et la couleur de l’air,  s’interroge avec persistance sur le sens et la beauté de la vie.

De ses débuts à l’an 2000,il a interrogé les notions de couleurs, de forme, d’espace, à travers la peinture, la sculpture, la mosaïque, il s’est nourri des  leçons du fauvisme, du cubisme, il a maîtrisé la technique divisionniste, trouvant son langage propre et l’appliquant même à l ‘esprit Pop Art.

Un grand nombre d’illustrations en couleurs nous permet de découvrir l’étendue des thèmes abordés par l’artiste : les villes, leur architecture et leur foisonnement humain, Paris, New-York, Venise, Tokyo, Londres, Jérusalem.

 la danse classique l’attire, pour la grâce et l’élévation aérienne des danseurs, le flamenco pour la sensualité des corps et la violence des couleurs. Il exprime son affection pour la Provence, en peignant très tôt des oliveraies centenaires, des marchés colorés, les côtes déchirées autour de Saint Tropez, les sous bois odorants prés de Saint Paul de Vence, ainsi que des bouquets flamboyants. Sa passion pour ces thèmes témoignent d’ un attachement familial, et d’ une inspiration atavique pour cette région, au regard des très beaux paysages de Provence, de son père Maurice Mendjisky, visibles en début d’album.

A partir des années 80, ses recherches s’étendent à d’autres domaines de la création, et vont englober la céramique, la mosaïque, la sculpture.

 En peinture, dans les années 90, le champs de vision va se déplacer, s’amplifier et déjà grâce à la photographie. Serge Mendjisky va explorer la richesse colorée dans le hors-mesure des corps, des visages des objets : un renouveau radical pour la technique divisionnisme élaborée par Seurat en 1885.

En 1999, les reflets aquatiques seront son dernier terrain d’exploration en peinture. Ils l’amèneront  à bousculer son langage artistique et changer ses outils plastiques, en utilisant la photographie pour traduire avec originalité sa conception  perspectiviste de l’art .Avec  ses œuvres récentes il s’inscrit dans la contemporanéité, tout en conservant  les préoccupations picturales de son œuvre passée. Voici ce qu’il dit de son nouveau travail : « Photographiant un objet, une figure ou un monument, je le détaille sous toutes ses formes et toutes ses faces, celles que l’on voit et celles qui sont cachées. En ce qui concerne Paris, sur un même lieu, mon but est de montrer la multiplicité des regards et le foisonnement des mouvements. J’encercle mon sujet avec une multitude d’instantanés, ensuite je le désarticule en bandes et j’intègre sur le même plan toutes les faces existantes. A partir d’un réel photographique, je recrée des perspectives, situant mon sujet dans un espace-temps imaginaire et quand même reconnaissable. C’est un travail de déconstruction  et de reconstruction difficile mais passionnant à réaliser et qui est l’application directe du cubisme analytique en photographie.

 Un texte écrit par Serge Mendjisky, lui même, retrace les évènements  pittoresques de sa vie. Il raconte avec humour, distance et émotion : son père, son enfance bohême, ses années de résistance, encore jeune adolescent, ses débuts dans le monde de l’Art, ses amours contrariés, ses succès et ses échecs, ses amitiés trahies, ses rencontres fabuleuses avec les grands de ce monde, ses démêlés avec la justice. Une série d’anecdotes drôles et nostalgiques animent cette monographie très personnelle d’un artiste dont la devise pourrait être cette maxime de Pierre Reverdy : L’Art par et pour la vie ,La Vie pour et par l’Art.

 En début d’ouvrage, un hommage inédit à son père Maurice Mendjisky,  permet de découvrir l’œuvre magistrale de ce peintre de l’Ecole de Paris trop mal connu. 

 

 

Prix TTC:

69 Euros TTC

Edition originale

300 €

 Il a été tiré de cet ouvrage, 50 exemplaires numérotés et signés par l’artiste, comportant un monotype original signé et numéroté de 1 à 50.

 

BON de SOUSCRIPTION

 

 

Vous préférez nous contacter pour réserver cet ouvrage et venir le retirer à la galerie?
Contactez-moi au 01 42 66 66 19 ou à
patricia@mendjisky.com

http://www.mendjisky.com/

 

Palmyre Saint-Honoré 

71 Faubourg St Honoré 75008 Paris

tel. 33 (0) 1 42 66 66 19

  fax  33 (0) 1 43 80 74 72

 

Copyright © 2001- 2009 Palmyre Saint-Honoré